10 février 2021

Concertation publique sur la modification du PLU


Vous avez récemment reçu, ou téléchargé à défaut, le formulaire de la mairie qui concerne la modification du Plan Local d’Urbanisme.

Une concertation ne peut pas se limiter à la mise à disposition d’une page blanche. Elle doit toujours s’appuyer sur des éléments concrets et faire l’objet d’une pédagogie pour expliquer à la population les objectifs, la logique et la réalité de tout projet d’urbanisme, qu’il s’agisse d’une construction, d’un lotissement, d’une modification des règles ou à fortiori de la révision d’un Plan Local d’Urbanisme.

Depuis quelques jours, nous sommes assaillis de questions de la part de Gérômois, adhérents à GPN ou non, qui sont perdus et qui ne savent que répondre. Plutôt que de renseigner individuellement chaque personne, nous avons pensé à rédiger un document de synthèse qui répond aux objectifs du PADD (plan d’aménagement et de développement durable), document de base rédigé par la mairie en 2012, et qui nous a largement inspirés pour notre livret.

Les modifications proposées dans ce texte ne sont que des suggestions qui nous paraissent presque évidentes, et qui répondent à des objectifs à atteindre.



Nos propositions par objectif :


  1. Objectif : veiller à la bonne insertion des projets dans leur environnement :


  • Inscrire des règles par quartier/zone qui respectent les alignementsexistants,

  • Exiger pour chaque projet une étude objective d’insertion dans l’environnement,

  • Inscrire un taux d’espace de pleine terre par quartier/zone cohérent avec l’existant.


2. Objectif : limiter la densification des constructions :


  • Instaurer des règles d’emprise maximun au sol par quartier / zone,

  • Revoir les règles de prospects et de distances aux limites par quartier / zone,

  • Instaurer des règles de végétalisation (nb arbres, arbustes, haies végétales).


3. Objectif : réduire l’imperméabilisation des sols pour éviter les crues :


  • Réduire au strict minimum les revêtements étanches sur les parcelles privées par un coefficient de végétalisation,

  • Imposer des règles de gestion des eaux pluviales,

  • Limiter tous les revêtements étanches sur les lieux publics (parking) avec une étude spécifique sur les abords du Domaine skiable de la Mauselaine ( grand parking construit sur une ancienne zone humide)


4. Objectif : préserver la place de la végétalisation en ville


  • Plan de re végétalisation du centre-ville avec une attention particulière aux places et parking (l’aménagement devant l’église est un contrexemple à éviter à tout prix),

  • Instaurer des règles de végétalisation / quartier/zone (nb arbres, arbustes, haies végétales) pour tout nouveau projet,



5. Objectif : mettre en place une vraie concertation sur les projets d’envergure :


  • Tout projet > 5 logements devrait faire l’objet d’une concertation avant instruction du PC avec au minimum une réunion publique qui permette au promoteur de présenter une étude d’insertion dans l’environnement et de recueillir les réactions du voisinage qui devront être prises en compte lors de l’instruction du PC.



6. Objectif : adapter les exigences de logements aidés aux besoins réels :


  • Pour permettre à tous les Gérômois de se loger et stopper la baisse de la population, il faut s’assurer de la disponibilité de logements à des prix accessibles. Encore faut-il avoir des règles claires et les appliquer.

  • Mettre en place une gestion transparente et claire de la gestion de logements sociaux (nombre de logements existants, demandes non satisfaites, nb de logements aidés construits dans les projets > 4 logements pendant les 10 dernières années).




7. Objectif : assurer la cohérence des documents règlementaires :


Souligner les contradictions actuelles entre les divers documents (PLU, AVAP, loi sur l’eau et de façon plus générale les codes de l’urbanisme et de la construction) et modifier les textes pour garantir leur cohérence.



Vous avez probablement reçu dans votre boite aux lettres, ou trouvé chez les commerçants gérômois, notre livret de 12 pages qui vient alimenter la réflexion sur l’urbanisme à Gérardmer.

N’oublions pas que l’urbanisme est le premier élément de la politique d’une ville et qu’une réflexion à long terme est nécessaire : quel environnement souhaitons-nous dans 10, 20, 50 ans ? Quel Gérardmer pour demain ?

Il  faut se remettre à l’ouvrage, mais maintenant avec le recul de l’expérience, et la participation de tous, en connaissance des erreurs et dans

une direction commune.

Soyons positifs et constructifs, travaillons ensemble dans l’intérêt collectif à long terme, et non pas dans un but lucratif à court terme.

 Soyons ensemble responsables ! Les bâtiments construits ne seront pas détruits, ils sont là pour des siècles.

Anne et Jacques.