14 octobre  2020

Bilan de notre première assemblée générale


Vendredi soir se tenait notre première assemblée générale, à l'Espace Lac, devant une soixantaine de participants. Le compte-rendu précis est disponible sur le BLOG du site et sur la page Facebook. Egalement dans la rubrique PRESSE avec l'article complet de Gérardmer Info.

Le site a été intégralement mis à jour. N'hésitez pas à naviguer sur les pages de DOSSIERS SUIVIS, vous y découvrirez bon nombre d'informations inédites sur les dossiers sensibles actuels.


Egalement sur cette page, le pdf du sujet brillemment écrit et présenté par Stéphanie et consacré à la "Problématique de l'eau"

Pour ceux qui ne l'auraient pas encore lu, voici le texte d'introduction de l'AG rédigé spécialement par l'éminent journaliste Olivier De Rincquesen, que François Laubacher a su mettre en valeur et qui nous a fait nous bidonner un moment !

"PETITE CHRONIQUE GÉRÔMOISE

GÉRARDMER , ÉTÉ DE L’ AN 1 DE L’ÈRE DU COVID.

CONTROLE COVID À L’ENTRÉE DU LIDO. TEL LE CONCOMBRE DE LA BANDE DESSINÉE , J’AVANCE MASQUÉ.

LE LIDO DE GÉRARDMER. PAS DE LAGUNE, MAIS UNE VAGUE RÉMINISCENCE MAHLERIENNE.

JE ME POSE ENTRE UN PARASOL FAMILIAL , ET UN AUTRE , OCCUPÉ PAR UN EPHÈBE SCULPTURAL, ET SA COMPAGNE ADMIRABLEMENT TATOUÉE.

ICI , LA CONVERSATION EST UN ART . CELLE DU LIDO ÉPUISE PROMPTEMENT LE SUJET COVID . LE CÉRÉMONIAL DU MASQUE EST MOCHE ET PESANT , MAIS …ON NE SAIT JAMAIS.

LE BEAU TEMPS PERSISTANT DISPENSE DU SUJET MÉTÉO. TEMPÉRATURE DU LAC : 24 DEGRÉS , CERTIFIÉS SGDG.

PUIS LA VOIX S’ÉLÈVE , UN DOIGT VENGEUR POINTE LA RIVE DROITE DU LAC :

« ALLEZ VOIR , CETTE ÉCHANCRURE DANS LA MONTAGNE , UN CHANTIER ACCROCHÉ À LA PENTE DÉBOISÉE…

« ALLEZ VOIR , C’EST À N’Y PAS CROIRE « .

DEUX BATIMENTS À MI PENTE, , UN TROISIÈME À VENIR.

« ET ,AU BORD DU CHEMIN DE LA RIVE DROITE DU LAC , UNE EXCAVATION DANS LA ROCHE.

COMME UNE DENT CREUSE , POUR CONSTRUIRE QUOI ? … UN ASCENSEUR ! »

« MAIS NON ,CE SONT DES PROMOTEURS ARCHÉOLOGUES, ILS VONT TROUVER « L’HOMO GÉRARDMÉRUS », ANCÊTRE DE CROC MAGNON ET DE NÉANDERTHAL;

« EN TRAIN DE SE FAIRE CUIRE DES OEUFS DE DINOSAURE ?

LE TOUT LIDO DÉLIRE , MAIS ON SE PINCE SANS RIRE .

L’ ASCENSEUR POUR ACCÉDER AUX APPARTEMENTS DEVIENT UN MIRADOR, AVEC UNE PASSERELLE POUR ALLER CHEZ SOI …

C’EST DU SÉRIEUX ?

« ET SI TU TE RETROUVES BLOQUÉ AVEC TES SKIS , OU SI TU ARRIVES EN PLEINE NUIT ? »

« LA MONTAGNE N’AIME PAS QU’ON LA CHATOUILLE ».

« BONJOUR LES COULÉES DE BOUE … ET L’ACCÈS POMPIER , C’EST EN HÉLICOPTERE? » .

CETTE CONSTRUCTION DEVIENT BIENTÔT INCONGRUE, ABERRANTE , CONTRE NATURE. CONTRE LA NATURE.

« COMMENT LES PROMOTEURS ONT ILS EU UN PERMIS DE CONSTRUIRE ? »

LES VOITURES DEVRONT STATIONNER DANS UN PARKING SUR LE CHEMIN DE LA RIVE DROITE DU LAC ,

À COTÉ D’UNE RAVISSANTE MAISON GÉRÔMOISE - ( REMARQUABLE ET PRÉSERVÉE D’UN SORT FUNESTE )

ET D’UN ANCIEN HÔTEL , ( ? SON NOM ) DÉJÀ RÉNOVÉ , AVEC MINI GOLF MINIATURE ET PISCINE JACUZZI …À 30 MÈTRES DU LAC . AVE VUE IMPRENABLE SUR LA ROUTE.

« N’EN JETEZ PLUS : « C’EST DU GRAND N’IMPORTE QUOI ! ET C’EST PARTOUT COMME ÇA , ON CONSTRUIT DES CHALETS À TOUCHE TOUCHE À LA RAYÉE,

AUX XETTES ÇA POUSSE COMME LES CHAMPIGNONS, ET MÊME EN CENTRE VILLE, ON ÉCRASE DES MAISONS POUR CONSTRUIRE DES IMMEUBLES ».

LA DIATRIBE EST DÉSORDONNÉE, MAIS SES ACCENTS SINCÈRES.

RELANCE DE LA CONVERSATION SUR LE JACUZZI, TRÈS TENDANCE , ON EN VOIT PARTOUT, C’EST CONVIVIAL …

MAIS NON , C’EST DÉGOUTANT !

UNE DERMATOLOGUE AUTOPROCLAMÉE PARLE D’UN « CLUSTER POUR L’IMPÉTIGO FESSIER », DE LA DÉSHYDROSE OU PUSTULENCE SPALMO PLANTAIRE, SANS PARLER DES VERRUES…

SON TÉMOIGNAGE :DANS LA MONTÉE DES XETTES , AU DESSUS DU VIRAGE DES POUBELLES

UN JACUZZI SURMONTÉ D’UNE BANDEROLE « SILENCE APRÈS 22 HEURES » .

A L’ÉVIDENCE , LA NUISANCE SONORE DU BEUGLANT S’AJOUTE AU RISQUE SANITAIRE DU PÉDILUVE .

BONUS ESTIVAL : LA MUNICIPALITÉ INTERDIT LE REMPLISSAGE DES PATEAUGEOIRES POUR CAUSE DE SÉCHERESSE.

LA BAIGNADE LACUSTRE RAFRAICHIRA LES ESPRITS QUI S’ÉCHAUFFENT…

MAIS IL NE FAUT PAS QUE CE DÉBAT - URBANISTIQUE ET SANITAIRE - S’ENVASE DANS LES PROFONDEURS DU LAC ,

OU L’ON A VU CET ÉTÉ , À CE QU’IL PARAIT, UN SILURE D’AU MOINS DEUX MÈTRES CINQUANTE ,

( ASKIPARAIT OU À CE QU’IL PARAIT : FORMULE RADICALE QUI ÉVITE ET DISPENSE DU DOUTE, FUT IL CARTÉSIEN.)"

TEXTE DE O.de R.

JOURNALISTE À EUROPE 1 , PUIS COLLABORATEUTR DE LCI ET BFM TV ,

PRODUCTEUR DE DOCUMENTAIRES .

EN PROJET , « LE LEG DE GABRIELLE REINACH, UN TRÉSOR À GÉRARDMER. »

 
gérardmer-patrimoine-nature-1.jpg
 

©2020 par Gerardmer Patrimoine Nature. Créé avec Wix.com