19 août 2020

Nous ne sommes pas CONTRE les constructions mais pour des ouvrages raisonnés et respectueux du patrimoine et de la nature.




C’est une mise au point qu’il faut faire pour préciser ce point primordial.


La démographie mondiale explose, le schéma familial se modifie, les besoins en logement n’ont jamais été si importants. On ne peut nier ces faits. Il est donc normal de construire.


Mais la voie empruntée sur la commune n’est pas judicieuse, car on construit mal, sans réflexion à terme, sans cohérence, pour une destination qui n’est pas la bonne. On construit vite, on pense profit, rentabilité à court terme, exploitation des surfaces. On ne réfléchit pas aux conséquences esthétiques, écologiques, hydrogéologiques, humaines. C’est pour cela que nous montons au créneau !


La pétition lancée le 18 juillet a recueilli à  ce jour 29000  signatures ! C’est inespéré. L’observation des commentaires est éclairante. Nous lisons des textes éloquents. Ceux-ci sont accessibles sur le site de la pétition. Pour vous faciliter la lecture, nous mettons le lien sur un document synthétique non exhaustif.


Nous avons demandé à Monsieur le Maire de nous recevoir pour examiner les suites d’une telle mobilisation. Nous attendons le rendez-vous.

Il faut rappeler que la démocratie s’exerce à partir de l’écoute des habitants.

Pour mémoire : lors de l’élection municipale, les habitants se sont exprimés et les deux listes menées par Eric Defranould  et Bernard Caël  ont à elles deux recueilli 53% des voix. Leurs programmes bien que différents mettaient en priorité la question de l’urbanisme. Le maire s’était aussi (en fin de campagne) rallié à  cette cause en prônant une démarche participative.


Nous demandons à Mr le Maire de Gérardmer, et à Mr le Préfet des Vosges, l’instauration d’un plan d’urgence.

Nous demandons que soit inscrite à l’ordre du jour du prochain Conseil Municipal l’organisation d’une consultation pour la préparation et le lancement rapide de ce plan d’urgence.


Seulement 2 conseils municipaux sont prévus d’ici la fin d’année. C’est trop peu pour débattre.


Des mesures urgentes doivent être engagées pour réduire les empreintes négatives de cette densification désordonnée. Elles sont évidentes pour tous les professionnels, et/ou personnes de bon sens, que nous avons interrogés : reculs par rapport aux limites séparatives, non mitoyenneté, recul par rapport aux voies existantes, coefficient d’emprise au sol, coefficient de végétalisation pleine terre, limitation des hauteurs, des linéaires de façade en centre-ville…


Rappelons cette vérité simple :  

« Notre association a pour objet de rassembler les habitants de Gérardmer, débattre ensemble et proposer des solutions pour freiner la politique d’hyper urbanisation favorisée par des lois nationales et locales inadaptées ». C’est ce que nous faisons, ni plus, ni moins.



Notre prochaine réunion est prévue le vendredi 18 septembre à 18 heures,  dans un abri en plein air, au Téleski des Truches à Rochesson (c’est à 15 minutes de Gérardmer). Nous n’avons pas la possibilité de nous réunir dans une salle à plus de 10 personnes, ni  la permission municipale d’utiliser le stade de saut à ski. C’est donc une alternative adéquate, et la route est plutôt agréable !

Nous pourrons prévoir un co-voiturage. Nous présenterons le programme dans un prochain édito.

Quelques commentaires éloquents


 

©2020 par Gerardmer Patrimoine Nature. Créé avec Wix.com